INFO franceinfo - Voiture suspecte à Paris : quatre personnes désormais en garde à vue

Deux couples sont désormais en garde à vue dans l'affaire de la voiture suspecte retrouvée dans la nuit de samedi à dimanche à proximité de Notre-Dame de Paris, et qui contenait plusieurs bonbonnes de gaz. Selon les informations de franceinfo, ces bonbonnes n'étaient pas reliées à un dispositif explosif, mais les enquêteurs ont également retrouvé des bidons de gasoil dans le coffre.

Notre-Dame de Paris fait partie des sites sous haute surveillance
Notre-Dame de Paris fait partie des sites sous haute surveillance (ALAIN JOCARD / AFP)

Les deux couples actuellement en garde à vue sont originaires du Loiret, et au moins l'un d'entre eux était "bien connu" des services de renseignement pour son appartenance à la mouvance islamiste radicale. La plus jeune des gardés à vue a 26 ans, le plus âgé 34 ans.

Le premier couple a été interpellé mardi sur une aire d'autoroute du Vaucluse avec ses trois enfants. L'autre a été arrêté mercredi soir, dans le département du Loiret.

Les enquêteurs sont en train de les interroger sur cette Peugeot 607 de couleur sombre, qui était garée, feux de détresse allumés, ce week-end à deux pas de la cathédrale Notre-Dame de Paris, le coffre rempli de bonbonnes de gaz. L'une de ces bonbonnes était visible de l'extérieur, elle se trouvait sur un siège passager.

Plusieurs bidons de gasoil dans le coffre

Aucun détonateur n'a été retrouvé à l'intérieur du véhicule, mais selon les informations de franceinfo, les policiers ont retrouvé dans le coffre plusieurs bidons de gasoil, et une explosion aurait peut-être pu se produire sans qu'il y ait besoin de détonateur sophistiqué.

L'expertise des bonbonnes est en cours. Les enquêteurs travaillent aussi sur des documents en arabe retrouvés dans le véhicule.

Depuis la découverte de ce véhicule, dimanche, dix personnes en tout ont été placées en garde-à-vue, et notamment le propriétaire du véhicule, qui a été rapidement relâché. Ce jeudi matin, quatre personnes sont toujours gardées à vue.