Attentats : une alerte inefficace ?

Mise au point dans l'urgence au lendemain des attentats du Bataclan, l'application téléphonique "Alerte attentats" est loin d'être au point selon un rapport du sénateur Jean-Pierre Vogel. 

Cette vidéo n'est plus disponible

C'est une application conçue dans l'urgence par le gouvernement. Sur nos téléphones, elle est censée nous alerter en cas d'attentats et nous dire quoi faire. Problème, elle ne fonctionne pas très bien selon un rapport sénatorial publié aujourd'hui. "Obsolète, défaillante, contestable", le constat est sévère, mais plusieurs raisons expliquent ce constat. 

Plusieurs "couacs"

Exemple, le 17 septembre 2016 à Paris. Une alerte est envoyée au sujet d'une prise d'otages aux Halles. Cela s'avère être une fausse alerte. Autre "couac", deux mois plus tôt à Nice (Alpes-Maritimes). Le soir de l'attaque sur la promenade des Anglais, l'alerte est envoyée avec deux heures de retard. Les Français ne sont pas convaincus, seulement 500 000 l'ont téléchargée. Jean-Pierre Vogel précise en outre que l'application est "très énergivore". L'auteur du rapport demande que ces défaillances soient rapidement corrigées et recommande une évaluation de l'application d'ici fin 2019.

Le JT
Les autres sujets du JT
alerte attentat 
alerte attentat  (FRANCE 2)