Syrie : Erdogan menace l'Europe d'ouvrir les frontières aux millions de réfugiés syriens

Dominique Derda explique depuis la Turquie les enjeux derrière la menace de la Turquie de laisser passer les réfugiés syriens vers les pays de l'UE.

FRANCE 2

Le président Emmanuel Macron a appelé la Turquie à stopper son offensive en Syrie. C'est d'ailleurs le discours des Européens, qui irrite le président turc Erdogan, au point qu'il a brandi la menace d'un afflux de réfugiés qu'il laisserait aller vers les pays européens. "Et ce n'est pas le genre de menace que les dirigeants européens prennent à la légère", assure Dominique Derda en duplex depuis Akçakale (Turquie).

6 milliards d'euros à verser aux Turcs

"Personne n'oublie le million de réfugiés syriens qui ont déferlé sur l'Europe en 2015, avec les conséquences que l'on connaît : la montée un peu partout du populisme et des extrêmes droites", rappelle le journaliste. "Depuis, l'Union européenne s'est empressée de signer un accord avec la Turquie qui stipule que la Turquie doit retenir sur son sol les réfugiés syriens en échange de 6 milliards d'euros", explique-t-il. L'intérêt de la Turquie est de tenter d'obtenir toute la somme, dont seule la moitié seulement a été versée, plutôt que d'entrer dans un bras de fer avec l'UE.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le président turc, Recep Tayyip Erdogan, à Ankara (Turquie), le 6 août 2019. 
Le président turc, Recep Tayyip Erdogan, à Ankara (Turquie), le 6 août 2019.  (MURAT KULA / ANADOLU AGENCY / AFP)