Ukraine : Poutine montre les muscles ou va-t-il passer à l'acte ?

Publié
Ukraine : Poutine montre les muscles ou va-t-il passer à l'acte ?
Article rédigé par
France Télévisions

Bien que le chef d'Etat russe se soit entretenu avec Emmanuel Macron, le risque d'une invasion de l'Ukraine par le Kremlin est toujours présent. Selon Pascal Boniface, la Russie a tout intérêt à déstabiliser son voisin, sans l'attaquer. 

Le téléphone de Vladimir Poutine n’arrête pas de sonner. L’homme fort du Kremlin est au centre de toutes les préoccupations depuis qu’il menace d’envahir l’Ukraine. Emmanuel Macron et Vladimir Poutine ont eu un entretien téléphonique vendredi 28 janvier, s’accordant sur la nécessité d’une "désescalade". "Pour le moment Poutine montre les muscles. Je ne pense pas qu’il va envahir l’Ukraine et ce n’est pas dans son intérêt économiquement et militairement", explique Pascal Boniface, directeur et fondateur de l’IRIS, sur le plateau du 23h de franceinfo, vendredi. "Son intérêt est de déstabiliser l’Ukraine pour qu’elle n’entre pas dans l'Otan et il peut le faire sans l’envahir", précise-t-il.

"Humilier l'Europe"

D’après le président ukrainien, les occidentaux exagèrent cette menace. "Il y a peut-être une surestimation d’un côté et une sous-estimation de l’autre. C’est assez symptomatique de voir que l’Ukraine, en étant menacée, dit que tout va bien, alors que les pays lointains parlent de risque imminent", souligne Pascal Boniface. Paradoxal, donc, puisque l’Ukraine souhaite intégrer l'Otan pour être protégée, mais n’est pas plus inquiète que cela. En outre, la Russie a interdit son territoire à des représentants de l’Union européenne. "Il y a une habitude russe d’humilier l’Europe. C’est le ‘en même temps’ façon Poutine. Il téléphone à Macron, mais comme il considère l’Union européenne trop proche des Américains, il sanctionne", considère Pascal Boniface.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.