"Ne pas agir, ce serait laisser Oleg Sentsov mourir" : des personnalités demandent la libération du cinéaste détenu en Russie

Dans une tribune publiée dans "Le Monde" lundi, un collectif de personnalités appelle à la libération du cinéaste ukrainien détenu en Russie et en grève de la faim depuis le 14 mai. 

Le cinéaste ukrainien, Oleg Sentsov, purge une peine de vingt ans de prison, en Russie.
Le cinéaste ukrainien, Oleg Sentsov, purge une peine de vingt ans de prison, en Russie. (HO / AFP)

"Ne pas agir, ce serait laisser Oleg Sentsov mourir. Ce serait renoncer à nos valeurs et à nos principes, renoncer à ce que nous défendons et à ce que nous sommes. Ce serait tolérer qu’on peut être tué pour ses idées, ses opinions, ses prises de position." Voilà ce qu'écrivent, lundi 13 août, dans une tribune publiée dans Le Monde, un collectif de personnalités qui comprend notamment la ministre de la Culture, Françoise Nyssen et les réalisateurs Jean-Luc Godard et Ken Loach.

Ces derniers demandent la libération du cinéaste ukrainien emprisonné en Russie, Oleg Sentsov. Celui-ci a été condamné à vingt ans de privation de liberté pour "terrorisme" et "trafic d'armes" à l'issue d'un procès qualifié de "stalinien" par Amnesty International. Oleg Sentsov a également entamé une grève de la faim le 14 mai pour exiger la libération de tous les "prisonniers politiques" ukrainiens détenus en Russie. Selon son avocat, il est "prêt" à mourir, et a perdu 30 kilos depuis sa détention et souffre de problèmes cardiaques. 

"Le traitement dont il est l’objet est une atteinte à la liberté de pensée et à la liberté de création", écrivent les auteurs de la tribune, avant de conclure : "Au nom de la liberté artistique et de la liberté d’expression, nous appelons à nouveau à la libération immédiate d’Oleg Sentsov."