VIDEO. Russie : deux Pussy Riot attaquées par des nationalistes à "l'antiseptique"

Elles prenaient leur petit-déjeuner dans un fast-food lorsqu'un groupe d'hommes est entré dans le restaurant et les a aspergées d'antiseptique et d'encre verte.

EVN

Les membres du groupe contestataire russe Pussy Riot, récemment libérées de prison, ont été attaquées, jeudi 6 mars, à l'antiseptique par des hommes portant des emblèmes patriotiques dans la ville de Nijni-Novgorod, à 400 km à l'est de Moscou. Nadejda Tolokonnikova et Maria Alekhina souffrent de commotion et de brûlures.

"A 07h20, un groupe d'hommes est entré au McDonald's où les membres des Pussy Riot et leur équipe prenaient leur petit-déjeuner et les a attaquées avec un spray, de l'antiseptique vert et d'autres armes", a raconté le mari de Nadejda Tolokonnikova. Dans la vidéo publiée par le groupe, on aperçoit six hommes portant des rubans aux couleurs russes approchant les jeunes femmes et les insultant, tout en filmant la scène. Les deux jeunes femmes, amnistiées en décembre et sorties de prison après 21 mois de détention, continuent de protester contre le régime de Vladimir Poutine.

Nadejda Tolokonnikova et Maria Alekhina aspergées dans un restaurant McDonald\'s de Nijni-Novgorod, à 400 km à l\'est de Moscou
Nadejda Tolokonnikova et Maria Alekhina aspergées dans un restaurant McDonald's de Nijni-Novgorod, à 400 km à l'est de Moscou (EVN / GROUPE PUSSY RIOT)