Mort annoncée de Prigojine : quel avenir pour la milice Wagner ?

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min
Mort annoncée Prigojine : quel avenir pour la milice Wagner ? -
Mort annoncée Prigojine : quel avenir pour la milice Wagner ? Mort annoncée Prigojine : quel avenir pour la milice Wagner ? - (France 3)
Article rédigé par France 3 - V. Lerouge, @RevelateursFTV, L. Croix A. Canestraro
France Télévisions
France 3
Au lendemain du crash d’un avion qui a coûté la vie à Evguéni Prigojine, jeudi 24 août, Vladimir Poutine a rendu hommage à l’ancien patron de la milice Wagner. Quel sera l’avenir de cette organisation paramilitaire ? Éléments de réponse.

Devant des bureaux de Wagner, des fleurs et des drapeaux, déposés en hommage à Evguéni Prigojine et à son bras droit, morts dans le crash d’un avion. Des témoins affirment avoir entendu des expositions dans les airs. Dans une vidéo, on voit le jet privé tomber à la verticale avec une aile arrachée. Certains experts penchent pour un missile anti-aérien. Les services secrets américains évoquent une bombe à bord. Faut-il y voir l’ombre de Poutine ? Evguéni Prigojine était "l’ancien cuisinier", puis l’homme des basses œuvres de Vladimir Poutine, qui vient de lui rendre un hommage non sans ambiguïté. "C’était un homme avec un destin compliqué. Il a commis des erreurs sérieuses dans la vie", a indiqué le président russe.

Prigojine, un traître à la Russie ?

Evguéni Prigojine était considéré comme un traître depuis qu’il avait défié le chef du Kremlin en juin dernier. Le crash survient deux mois après jour pour jour. Joe Biden n’a pas hésité à faire le lien. "Peu de choses se passent en Russie sans que Poutine n'y soit pour quelque chose", a affirmé le président américain. Quel avenir pour Wagner ? Depuis juin, le groupe paramilitaire n’est plus en Ukraine. En revanche, il est très actif en Afrique. "Il y aura d’une manière ou d’une autre, une reprise des structures", estime Marie Dumoulin, une ancienne diplomate. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.