Cet article date de plus de quatre ans.

Manifestations contre la corruption en Russie : l'opposant Alexeï Navalny condamné à 15 jours de détention

Il a écopé de cette peine en raison de son "refus d'obtempérer" lors de son arrestation. Le tribunal a également estimé qu'il s'était rendu coupable d'avoir organisé une manifestation non autorisée.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
L'opposant politique Alexeï Navalny durant son procès à Moscou (Russie), le 27 mars 2017. (EUGENE ODINOKOV / SPUTNIK / AFP)

La sanction est rapidement tombée. L'opposant russe Alexeï Navalny a été condamné à quinze jours de détention, lundi 27 mars, après les manifestations contre la corruption des élites à Moscou la veille. Selon la décision du tribunal, il s'est rendu coupable de "refus d'obtempérer" lors de son arrestation. Il a également écopé d'une amende de 20 000 roubles (environ 325 euros) pour avoir organisé une manifestation non autorisée.

L'opposant russe Alexeï Navalny condamné à 15 jours de détention

Comme Navalny, au moins 1 030 personnes ont été arrêtées à Moscou, où des milliers de manifestants ont défié l'interdiction des autorités, selon l'organisation OVD-Info, spécialisée dans la surveillance des manifestations, qui fait également état de dizaines d'arrestations en province.

La France exprime sa "vive préoccupation"

Dans un communiqué publié lundi par le ministère français des Affaires étrangères, la France a exprimé sa "vive préoccupation" face aux "nombreuses interpellations de manifestants pacifiques" dimanche dans différentes villes de Russie. Le Quai d'Orsay appelle les autorités russes à "respecter" les engagements de Moscou sur les "libertés fondamentales" que sont "les libertés de manifestation, de réunion, d'association et d'expression".

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Russie

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.