Feuilleton : le monde à l'heure russe (2/5)

Le feuilleton de cette semaine vous emmène à Moscou, à la découverte d'un métro aussi beau qu'un palais.

France 2

Moscou (Russie) a beaucoup changé depuis un quart de siècle, la ville s'est modernisée. Mais il suffit de plonger dans ses entrailles pour se retrouver des dizaines d'années en arrière. C'est comme si à 40, 60 ou 80 mètres sous la terre, le temps s'écoulait au ralenti. Maria était professeur d'Histoire avant de décide de vivre de sa passion : faire découvrir aux visiteurs les trésors du métro de Moscou. Et les fresques, les mosaïques, les sculptures qui ornent les plus anciennes des stations, il y en a beaucoup.

"Les gens les plus simples devaient avoir accès à ce qu'il y a de plus beau"

Car le métro de la capitale, creusé dans les années 1930, n'est pas qu'un simple réseau de transport dont la seule raison d'être serait d'acheminer le plus de passagers possible en un minimum de temps d'un bout à l'autre de la ville. Les plus grands artistes de l'époque ont été mis à contribution pour en faire un véritable palais souterrain. C'est ce qui aujourd'hui encore le rend unique au monde. "L'idée à l'époque, c'est qu'on construisait un nouveau pays avec un nouvel ordre social. Les gens les plus simples devaient avoir accès à ce qu'il y a de plus beau, explique Maria. Il fallait construire des palais non plus pour les riches, mais pour le peuple." Les Russes sont plutôt superstitieux. Pour vous en convaincre, postez-vous devant les statues à la station place de la Révolution, à deux pas du Kremlin, et observez. La légende prétend que toucher la truffe de l'un de ces chiens vous portera bonheur. Et ils sont visiblement nombreux à y croire. À défaut de chien, le genou d'un bolchévique, ou encore le bec d'un coq feront tout aussi bien l'affaire.

Le JT
Les autres sujets du JT