Russie : un tribunal requiert 20 ans de prison contre l'opposant Alexeï Navalny

Le militant anticorruption de 47 ans purge déjà une peine de prison pour "fraude". Lors de ce nouveau procès, il a une fois de plus dénoncé l'offensive russe en Ukraine.
Article rédigé par franceinfo avec AFP
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
L'opposant russe Alexeï Navalny, sur une vidéo diffusée à la Cour suprême de Moscou, le 22 juin 2023, lors de son procès pour extrémisme. (NATALIA KOLESNIKOVA / AFP)

La sentence définitive sera connue le 4 août. Vingt ans de prison ont été requis, jeudi 20 juillet, à l'encontre d'Alexeï Navalny. Déjà emprisonné pour "fraude" depuis janvier 2021, le principal opposant au président russe Vladimir Poutine est jugé pour "extrémisme". Son procès se déroule à huis clos depuis le 19 juin dans une colonie pénitentiaire hautement sécurisée, située 250 km à l'est de Moscou. 

"Tôt ou tard [la Russie] se relèvera. Et il dépend de nous de savoir sur quoi elle s'appuiera à l'avenir", a déclaré Alexeï Navalny lors de son procès, selon des propos retransmis par ses collaborateurs sur son compte Telegram. Le militant anticorruption de 47 ans a aussi dénoncé la guerre en Ukraine et les "dizaines de milliers de morts, dans la guerre la plus stupide et la plus insensée du XXIe siècle"

L'opposant, qui a survécu de peu en 2020 à un empoisonnement dont il accuse le Kremlin, risque jusqu'à 30 ans de prison dans cette affaire. L'Union européenne a réagi au réquisitoire en annonçant, dans la foulée, avoir sanctionné 12 individus responsables de "graves violations des droits de l'homme", dont le chef de la prison où est détenu Alexeï Navalny.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.