Russie : le parquet réclame 13 ans de prison pour l'opposant Alexeï Navalny

Le militant anticorruption est jugé depuis mi-février dans l'enceinte même de sa prison pour des accusations d'"escroquerie" et d'"offense" à un magistrat qu'il juge fictives.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Alexeï Navalny à Moscou (Russie), le 20 février 2021. (KIRILL KUDRYAVTSEV / AFP)

C'est une lourde peine qui a été requise. Le parquet a demandé, mardi 15 mars, une peine de 13 ans de prison à l'encontre de l'opposant russe Alexeï Navalny. Citée par les agences de presse russes, la procureure a également requis une sanction "de deux ans de limitation de liberté" supplémentaire et une amende de 1,2 million de roubles (9 500 euros au taux actuel).

Agé de 45 ans, l'avocat et militant contre la corruption est jugé depuis mi-février dans l'enceinte même de sa colonie pénitentiaire, à 100 km à l'est de Moscou, pour des accusations "d'escroquerie" et "d'offense" à un magistrat qu'il juge fictives. C'est depuis ce tribunal improvisé derrière les barreaux que la procureure a requis cette nouvelle peine contre l'opposant à Vladimir Poutine, qui a survécu en 2020 de justesse à un grave empoisonnement dont il accuse le Kremlin.

Il avait été arrêté en janvier 2021 dès son retour en Russie et condamné à deux ans et de demi dans une affaire de "fraude" datant de 2014. Une condamnation qui avait provoqué un tollé et des sanctions contre Moscou. Les organisations liées à Navalny avaient ensuite été qualifiées d'"extrémistes" par les autorités, forçant les militants à l'exil et accentuant les pressions contre les médias d'opposition et les ONG critiques du pouvoir.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Alexeï Navalny

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.