La santé de l'opposant russe Alexeï Navalny se détériore en prison, annonce son avocate

Olga Mikhaïlova a ajouté qu'elle n'a pas pu avoir accès à son client mercredi, qui est détenu dans une colonie pénitentiaire de Pokrov, à 100 km à l'est de Moscou.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Alexeï Navalny lors d'une audience au tribunal Babushkinksy de Moscou, en Russie, le 20 février 2021. (PAVEL BEDNYAKOV / SPUTNIK / AFP)

L'avocate d'Alexeï Navalny, qui purge actuellement une peine de deux ans et demi de prison, a tiré la sonnette d'alarme sur son état de santé, mercredi 24 mars. Olga Mikhaïlova a déclaré à l'AFP que l'opposant russe se plaignait depuis peu de "fortes douleurs au dos", ajoutant qu'il avait commencé à ne plus sentir l'une de ses jambes mardi. L'opposant a pu voir un neurologue mais celui-ci ne lui a pas dit son diagnostic, se contentant de lui donner de l'ibuprofène, un anti-inflammatoire. "C'est là tout son traitement", a-t-elle regretté, sous-entendant que ces cachets ne l'ont pas aidé. "Je ne sais pas ce qui ne va pas chez lui. Il devrait voir un véritable médecin."

L'avocate a ajouté qu'elle n'a pas pu avoir accès mercredi à son client, qui est détenu dans une colonie pénitentiaire de Pokrov, à 100 km à l'est de Moscou. L'opposant avait été arrêté en janvier à son retour en Russie, après une convalescence en Allemagne à la suite d'un empoisonnement.

Une collaboratrice d'Alexeï Navalny a ajouté être "extrêmement préoccupée" par la "détérioration rapide de son état de santé". "Nous pensons que la vie de Navalny est en danger et exigeons que l'accès soit donné à ses avocats", a-t-elle écrit sur Twitter. Depuis son arrivée au camp de Pokrov, l'opposant a pu décrire sur les réseaux sociaux à deux reprises ses conditions de détention. Il a comparé sa colonie pénitentiaire à un "camp de concentration".

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.