L'opposant russe Alexeï Navalny condamné en appel et menacé d'une détention en camp de travail

Le militant anti-corruption de 44 ans devra purger une peine d'environ deux ans et demi de prison.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
L'opposant russe Alexeï Navalny au tribunal de Moscou, le 16 février 2021. (MOSCOW'S BABUSHKINSKY COURT/AF¨P)

Retour devant la justice. Le principal adversaire du Kremlin, Alexeï Navalny, visé par de multiples procédures judiciaires, a vu samedi 20 février sa peine d'emprisonnement confirmée en appel mais légèrement réduite à deux ans et demi. Il risque désormais d'être transféré dans un camp de travail. 

Revenu en Russie en janvier d'une convalescence après l'empoisonnement dont il accuse le Kremlin, l'opposant avait été arrêté dès son arrivée à l'aéroport et a écopé le 2 février de deux ans et huit mois d'emprisonnement. C'est ce jugement qui a été revu en appel. "Notre pays est bâti sur l'injustice", a lancé Alexeï Navalny avant l'énoncé du verdict. Se disant croyant, il a également cité la Bible : "Heureux ceux qui ont faim et soif de la justice, car ils seront rassasiés." 

L'opposant dénonce des procès montés de toutes pièces

Alexeï Navalny comparaîtra également ce samedi devant une autre juge dans un procès pour "diffamation" d'un vétéran de la Deuxième guerre mondiale. Le Parquet a requis dans ce dossier 950 000 roubles d'amende (10 600 euros environ) et réclamé lui aussi que le sursis de l'opposant soit converti en prison ferme.

Héritage de l'Union soviétique, la plupart des peines d'emprisonnement en Russie sont effectuées dans des camps pénitentiaires situés parfois loin de tout. Le travail des détenus, habituellement dans des ateliers de couture ou de fabrication de meubles, y est obligatoire. Les conditions de détention y sont aussi régulièrement dénoncées par les défenseurs des droits humains.

Alexeï Navalny, dont l'incarcération en janvier avait conduit à trois journées de manifestations réprimées par la police, dénonce des procédures judiciaires montées de toutes pièces et a passé les audiences précédentes à défier la cour.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.