Russie : l'écrasante victoire du tsar Poutine

Vladimir Poutine remporte l'élection présidentielle dès le premier tour, avec 64,39 % des voix, après dépouillement dans 50% des bureaux de vote, selon les chiffres de la Commission électorale centrale. L'opposition indique que cette élection ne peut être "considérée comme légitime" et dénonce des fraudes.

Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)

Sans grande surprise, Vladimir Poutine remporte donc l'élection présidentielle en Russie. Les résultats ne sont pas encore définitifs, mais selon la commission électorale russe, le Premier ministre obtiendrait 64,39 % des voix, après dépouillement de 50% des bureaux de vote. Le communiste Guennadi Ziouganov arrive en deuxième position avec 17,2% des voix. Le milliardaire Mikhaïl Prokhorov a créé la surprise en arrivant troisième avec 7,1% des voix. La participation s'est élevée à plus de 58% à 14H00 GMT, selon les chiffres préliminaires de la commission électorale. Les résultats définitifs seront connus demain lundi.

Cette élection ne peut être "considérée comme légitime" pour l'opposition

L'opposition et des observateurs indépendants ont affirmé que le scrutin avait été entaché de nombreuses fraudes. "Honnêtement pour moi ce n'est pas une véritable élection pluraliste et démocratique ", explique Hélène Blanc, spécialiste de la Russie sur France Info.

Dans le caucase russe, une webcam a enregistré un bourrage d'urnes. Les images circulent en boucle sur Internet. La commission électorale centrale a promis d'annuler le résultat dans ce bureau.

Plus de 110.000 manifestants pro-Poutine à Moscou 

Pendant la journée, avant même l'annonce des résultats, les préparatifs d'une grande fête étaient déjà en cours Place du Manège à Moscou, à côté du Kremlin. Une scène avec écrans géants et hauts parleurs a été installée. Selon la police, plus de 110.000 partisans de Poutine sont rassemblés dans le centre de la ville.

Quelque 36.500 hommes, dont des soldats des forces armées du ministère de l'Intérieur, ont été mobilisés dans la ville, ont indiqué les autorités pour "assurer pleinement le maintien de l'ordre et la sécurité des citoyens ".

Vladimir Poutine était Premier ministre depuis 2008, date à laquelle il avait quitté le Kremlin en y propulsant son poulain Dmitri Medvedev. L'homme fort de la Russie va donc pouvoir reprendre sa place, et pourrait même se maintenir au pouvoir jusqu'en 2024.