Royaume-Uni : un scandale secoue les anciens renseignements généraux britanniques

Publié Mis à jour
Royaume-Uni : un scandale secoue les anciens renseignements généraux britanniques
Article rédigé par
A.Bouleis, L.Soudre, M.Septembre, N.Boothby, C.Madini - France 2
France Télévisions
Au Royaume-Uni, une unité spéciale de police est au cœur d'un scandale. 140 agents étaient chargés, depuis les années 1960, d'infiltrer des groupes politiques ou des activistes. Ces derniers n'hésitaient pas à avoir des idylles avec leurs cibles.

Au Royaume-Uni, plusieurs dizaines de femmes ont découvert que leur compagnon, parfois le père de leurs enfants, étaient en réalité un policier, payé pour les espionner. Une femme, qui se fait appeler Jessica, faisait partie d'un groupe de militants animalistes à Londres (Royaume-Uni) dans les années 1990. Elle s'est liée avec un jeune homme, Andy, avec lequel elle a été en couple durant plus d'un an. Ce dernier n'avait pas 25 ans comme il l'affirmait, mais 32, et était marié. Il attendait un enfant. 

140 policiers ont infiltré un millier de mouvements d'activistes entre 1968 et 2010

Il n'était pas non plus un défenseur du droit des animaux mais un policier issu d'une unité spéciale et secrète, chargée d'infiltrer les mouvements militants et politiques pour anticiper leurs actions. Jessica l'a appris 25 ans plus tard. "J'ai impression d'avoir été violée par l'État britannique", dit-elle. Son cas n'est pas isolé : entre 1968 et 2010, 140 policiers ont infiltré un millier de mouvements d'activistes au Royaume-Uni, principalement de gauche, n'hésitant pas à se mettre en couple avec leur cible. Plusieurs ont eu des enfants sous leur identité de couverture. Le scandale a été rendu public par Rob Evans, journaliste au "Guardian". 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.