Royaume-Uni : les infirmières vont faire grève, une première depuis 106 ans

Elles réclament une hausse des salaires dans un pays confronté à une crise sociale majeure, notamment en raison d'une inflation galopante qui dépasse les 11%.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Des membres du personnel de santé britannique défile pour réclamer une augmentation de salaire de 15%, à Londres, au Royaume-Uni, le 3 juillet 2021. (WIKTOR SZYMANOWICZ / ANADOLU AGENCY / AFP)

Un mouvement qui s'annonce historique. Dans un contexte social tendu, les infirmières britanniques vont se mettre en grève les 15 et 20 décembre, a annoncé le syndicat Royal College of Nurses (RCN) vendredi 25 novembre.

"Les gens sont de plus en plus irrités par les mesures cosmétiques annoncées par les employeurs et le gouvernement", a précisé Pat Cullen, la secrétaire générale du syndicat. Ces deux journées de mobilisation, votées après "le rejet de négociations de la part du gouvernement", seront une première en 106 ans d'existence du syndicat.

"Les infirmières en ont assez. Assez des bas salaires, (...) assez de ne pas pouvoir donner aux patients les soins qu'ils méritent."

Pat Cullen, la secrétaire générale du Royal College of Nurses

à l'AFP

Selon des estimations, le salaire réel des infirmières a chuté de 20% depuis 2010. L'actuelle crise du coût de la vie, avec une inflation supérieure à 11%, est notamment en cause. 

Environ 47 000 postes ne sont pas pourvus

Le salaire annuel d'une infirmière débutante est de 27 000 livres brut (environ 31 400 euros). Mais pour le ministre de la Santé britannique, Steve Barclay, "c'est une période difficile pour tout le monde". Le gouvernement affirme ne pouvoir répondre aux demandes "inabordables" du RCN, qui "représentent une augmentation salariale de 19,2%".

Cette grève intervient alors que le système de santé public (NHS), sous-financé depuis des années, est plongé dans une grave crise. Le gouvernement a annoncé une augmentation du budget du NHS de 3,3 milliards de livres l'an prochain et l'année suivante.

Selon le RCN, en Angleterre, environ 47 000 postes d'infirmières ne sont pas pourvus. L'an dernier, quelque 25 000 infirmières ou sages-femmes qui travaillaient dans le public ont claqué la porte. "Les mauvaises rémunérations contribuent à la pénurie de personnel dans tout le Royaume-Uni, ce qui affecte la sécurité des patients", dénonce le syndicat. Plus de 7 millions de personnes attendent de recevoir un traitement dans les hôpitaux anglais, un niveau jamais atteint auparavant.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Royaume-Uni

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.