Royaume-Uni : les Britanniques craignent des pénuries

Les Britanniques craignent des pénuries dans les prochains jours, notamment sur les produits frais, après l'arrêt des liaisons décidée par plusieurs pays. Le gouvernement se mobilise, et une réunion de crise s'est tenue à Londres (Royaume-Uni).

France 3

Le Premier ministre Boris Johnson s'est exprimé lundi 21 décembre au sujet des inquiétudes de pénuries après que plusieurs pays, dont la France, ont décidé de suspendre leurs liaisons avec le Royaume-Uni. "Pendant une trentaine de minutes, on a entendu Boris Johnson essayer de rassurer les Britanniques : 'Nos approvisionnements sont robustes', nous a-t-il dit. Seules 20 % des marchandises transitent par le port de Douvres qui est actuellement fermé", rapporte le journaliste Marc de Chalvron en direct de Londres, la capitale.

Les produits frais pourraient manquer

Le Premier ministre a prié les Britanniques de ne pas se ruer dans les magasins. "Toute la journée sur les télévisions britanniques, on a entendu les professionnels de la filière nous dire que les produits frais, les fruits, les légumes, allaient venir à manquer dans les jours qui viennent. On a entendu également les pêcheurs britanniques nous dire que leurs produits par tonnes entières étaient en train de pourrir sur la route, faute de pouvoir partir en France", conclut le journaliste.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le Premier ministre britannique, Boris Johnson, lors d\'une conférence de presse à Londres, le 19 décembre 2020.
Le Premier ministre britannique, Boris Johnson, lors d'une conférence de presse à Londres, le 19 décembre 2020. (TOBY MELVILLE / POOL / AFP)