Royaume-Uni : des Anglais refusent de payer leurs factures d’électricité, jugées trop élevées

Publié Mis à jour
Royaume-Uni : des Anglais refusent de payer leurs factures d’électricité, jugées trop élevées
France 2
Article rédigé par
M.BOISSEAU, J.VITALINE, M.SEPTEMBRE, L.SOUDRE - France 2
France Télévisions

Des milliers de Britanniques menacent de ne plus payer leurs factures de gaz et d’électricité. Ce mouvement de désobéissance civile prend de plus en plus d’ampleur dans le pays, où les tarifs ont augmenté de plus de 50 % ces derniers mois.

À Todmorden, une ancienne ville industrielle au nord de Manchester (Royaume-Uni), une retraitée vient d’interrompre le prélèvement automatique de sa facture de gaz et d’électricité. Elle affirme n’utiliser son four qu’une fois par semaine, car c’est très trop cher. La retraitée estime n’avoir plus assez pour vivre dans sa maison de deux chambres, où elle vit seule. Elle reçoit 1 000 pounds, soit 1 180 euros. Elle souhaite négocier avec son fournisseur d’énergie. 

Des ménages plus touchés qu’en France

Depuis juin, plus de 100 000 personnes ont signé la pétition "Don’t pay UK" ("Ne pas payer" en français). Ce boycott doit débuter le 1er octobre, date de la prochaine hausse des prix. Les risques : des pénalités de retard et des poursuites judiciaires, mais les coupures, elles, restent très rares. Au Royaume-Uni, les ménages sont davantage touchés par l’augmentation qu’en France, car dans le pays, le marché de l’énergie est privatisé et peu régulé.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.