Royaume-Uni : alors que Boris Johnson est reparti en vacances, celle qui veut lui succéder estime que les Anglais devraient "bosser plus"

Le Premier ministre britannique est en Grèce, au moment où de très mauvais chiffres sur l'inflation en Grande-Bretagne sont publiés. Dans le même temps, Liz Truss, la candidate à sa succession, fait polémique sur le rapport des Britanniques au travail.

Article rédigé par
Elodie Goulesque - franceinfo
Radio France
Publié
Temps de lecture : 2 min.
Le Premier ministre britannique Boris Johnson devant le 10 Downing Street, à Londres, le 13 juillet 2022. (CARLOS JASSO / AFP)

Des camions de déménagement jaunes postés devant le 10 Downing Street, et un Premier ministre en vacances … C’est l’image d’un "gouvernement zombie" que décrit cette semaine la presse britannique. Alors que les derniers chiffres montrent des salaires en baisse au Royaume-Uni par rapport au coût de la vie (moins 3% au deuxième trimestre 2022, selon l'Office national des statistiques) et une inflation record depuis 40 ans (10,1% en juillet), Boris Johnson s'est envolé pour la Grèce en famille, après avoir déjà pris des vacances en Slovénie début août.  

Les conservateurs vont choisir un remplaçant à ce Premier ministre fantôme d’ici le 5 septembre prochain. Jonathan Portes, professeur en économie à l’université King’s College de Londres, relativise ce contexte particulier. "C’est dommage que nous ayions un Premier ministre qui ne fait pas son travail, et il nous faudrait quelqu’un qui le ferait, mais je ne dirais pas que le Royaume-Uni est dans une situation encore pire que celle de l’Allemagne ou de la France, où les foyers sont aussi en difficulté à cause d’une inflation qui grandit et de salaires qui ne suivent pas."

Brexit, augmentation des factures d’énergie et guerre en Ukraine sont des facteurs qui expliquent la crise actuelle. Des problèmes qui seront désormais ceux du prochain Premier ministre britannique, selon Downing Street interrogé sur l’inaction de Boris Johnson. Ce dernier a demandé à n'être dérangé en vacances qu'en cas d’urgence.

Un document sonore compromettant pour Liz Truss

Au même moment, la favorite pour succéder à Boris Johnson, la secrétaire d'État aux Affaires étrangères Liz Truss, enchaîne les déclarations controversées. Le quotidien The Guardian a mis en ligne un enregistrement audio (article en anglais) d’il y a quelques années où la candidate explique que les Britanniques ne sont pas des travailleurs très productifs.

Elle qui se vend comme la candidate du peuple, venant du Yorkshire, au nord de l’Angleterre, affirme ainsi que ses concitoyens devraient "bosser plus". Dans l’enregistrement de moins d'une minute, Liz Truss ne mâche pas ses mots : "Il y a un vrai problème dans la culture britannique du travail. Il y a une tendance en Grande-Bretagne à vouloir trouver des réponses faciles. On dit que tous les problèmes sont causés par l’Europe ou les migrants mais en réalité, ce dont on a besoin, c’est d’un peu plus de volonté pour travailler dur !"

Dans cette conversation enregistrée alors qu’elle était numéro deux du Trésor entre 2017 et 2019, Liz Truss explique entre autres que la productivité des travailleurs est bien moindre en dehors de Londres. La fuite de ce document risque d’entacher sa réputation, mais ne devrait pas empêcher Liz Truss de remporter la course à Downing Street face à son rival Rishi Sunak. Mais l'enregistrement révèle tout de même le fossé entre la classe politique britannique et le reste de la population, alors que les prix de l'énergie flambe et que le coût de la vie augmente plus vite que les salaires.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Royaume-Uni

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.