Royaume-Uni : Qui pour succéder à Boris Johnson ? Le vote débute pour les conservateurs

Au Royaume-Uni, la course pour le poste de premier ministre entre dans son duel final entre Liz Truss et Rishi Sunak. Les adhérents du parti conservateur peuvent à partir de ce lundi 1er août participer au vote par correspondance pour choisir qui occupera la place à Downing Street.

Article rédigé par
édité par Valentin Moylen - Richard Place
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Rishi Sunak, l'ancien ministre des finances, et Liz Truss, l'actuelle ministre des affaires étrangères, lors d'un débat à la BBC, le 25 juillet 2022. (JACOB KING / POOL)

Qui de Liz Truss, l'actuelle ministre des Affaires étrangères, ou de Rishi Sunak, l'ancien ministre des Finances va succéder à Boris Johnson ? Les quelques 160  000 adhérents du parti conservateur britannique reçoivent leur bulletin de vote à partir de ce lundi 1er août et vont devoir trancher. Ils ont jusqu'au 2 septembre pour exprimer leur choix lors d'un vote par correspondance. Le résultat est attendu le 5 septembre. 

Liz Truss, favorite dans les sondages

C'est un combat qui se joue à droite de l'échiquier politique, et même parfois très à droite. Le profil du votant : un homme blanc plutôt âgé, ultra-libéral économiquement et très traditionnel sur les questions sociales. Et à ce jeu-là, Liz Truss fait figure de favorite dans les sondages. Elle est clairement la plus droitière, promettant en particulier des baisses drastiques d'impôts "dès le premier jour". Rishi Sunak, au contraire, se montre plus réservé, expliquant que la situation économique nécessite de la prudence. Il veut d'abord régler la question de l'inflation, qui se situe à un niveau record depuis 40 ans à près de 10%, avant d'envisager de réduire les taxes.

Deux profils très différents

Liz Truss fait son entrée au gouvernement en 2012 et enchaîne depuis les portefeuilles. D'abord secrétaire d'Etat à l'Éducation, puis nommée par David Cameron secrétaire d'Etat à l'environnement. Elle devient ensuite la première ministre de la Justice avant d'être secrétaire en chef du Trésor de 2017 à 2019 dans les gouvernements de Theresa May. 

À 47 ans, la ministre des Affaires étrangères a un parcours atypique. Elle est issue d’une famille travailliste du Nord du pays, à l’opposé de ses idées aujourd’hui. Durant toute sa carrière, elle n’a pas hésité à se renier. Étudiante, elle militait au sein des Libéraux Démocrates, elle réclamait la légalisation du cannabis et l’abolition de la monarchie. Elle est bien loin de ses positions aujourd’hui. En 2016, elle avait fait campagne contre le Brexit. Une fois la sortie de l’Europe actée par le référendum, elle en est devenue l’une des plus ferventes défenseurs.

Liz Truss est restée fidèle à Boris Johnson jusqu’au bout et sans le dire ouvertement, "BoJo" l'aide en coulisses. D'autant que Rishi Sunak a précipité la chute du premier ministre britannique en démissionnant le 5 juillet. Âgé de 42 ans, ce fils d'immigrés indiens natif de Southampton est plus jeune en politique - il n'est député du Yorkshire que depuis 2015. Auparavant, il a fait carrière dans la finance chez Goldman Sachs puis dans un fond spéculatif. Rishi Sunak ne veut pas d’un Etat interventionniste mais a dû se faire violence pendant la pandémie pour aider des entreprises, des commerces, des particuliers, écornant ainsi son image d’ultra libéral qu’il essaie aujourd’hui de rétablir.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Brexit

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.