Mort du prince Philip : dans le Berry, une commune longtemps écossaise pleure le duc d’Édimbourg

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
Mort du prince Philip : dans le Berry, une commune longtemps écossaise pleure le duc d’Edimbourg
France 2
Article rédigé par
D.Schlienger, H.Ayadi, M.Pannetrat, E.Urtado - France 2
France Télévisions

La mort du prince Philip, duc d’Édimbourg, a particulièrement ému la commune d’Aubigny-sur-Nère, dans le Cher, qui a vécu pendant quatre siècles à l’heure écossaise. 

À plus de 600 kilomètres du Royaume-Uni, au cœur du Berry, la commune d’Aubigny-sur-Nère a rendu hommage au prince Philip. Cette petite ville du Cher a été écossaise pendant 400 ans, avant d’être rendue à la France au XVIIe siècle. Le duc d’Édimbourg, mort vendredi 9 avril à 99 ans, était le chef de tous les clans écossais. "C’est une perte pour le monde des porteurs de kilt et des représentants des clans écossais en France, qui sont nombreux", explique Robert Amyot Mackinnon, représentant du clan Mackinnon en Europe. Dimanche, il a joué un air de cornemuse pour la famille royale en deuil. 

Une petite Écosse en France

Ce passé est visible à chaque coin de rue, et les habitants se disent touchés par sa mort. "Nous on vit avec ça depuis toujours, il y en a beaucoup qui sont en kilt, il y a eu beaucoup de fêtes franco-écossaises", confie une riveraine. La France avait offert ce duché à John Stuart, chef de l’armée écossaise pour avoir combattu les Anglais aux côtés de Jeanne d’Arc, pendant la guerre de Cent Ans. La commune fête chaque année en juillet cette amitié franco-écossaise et réitérera cette célébration en 2021 si les conditions sanitaires le permettent.


Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Royaume-Uni

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.