Cet article date de plus de cinq ans.

Le prince Harry et Meghan Markle invitent plus de 2 600 personnes au parc du château de Windsor pour leur mariage

La foule est conviée à assister à l'arrivée et au départ du prince Harry et de sa fiancée, le jour de leur mariage prévu le 19 mai. Parmi les invités figureront 1 200 "membres du public", de profils divers.

Article rédigé par franceinfo avec AFP
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
Le prince Harry et sa fiancée, le 28 février 2018, à Londres (Royaume-Uni). (CHRIS JACKSON / AFP)

La famille royale a vu les choses en grand. Plus de 2 600 personnes ont été invitées au parc du château de Windsor pour assister à l'arrivée et au départ du prince Harry et de l'actrice américaine Meghan Markle le jour de leur mariage, prévu le 19 mai.

"Le prince Harry et Mlle Markle ont invité 2 640 personnes au parc du château de Windsor pour assister (à leur) arrivée" et celle "de leurs invités", puis, après la cérémonie, "pour assister à la procession en calèche au départ du château", a indiqué le palais de Kensington, vendredi 2 mars, dans un communiqué.

"Ce mariage sera un moment de plaisir et de joie"

Parmi ces invités figureront 1 200 "membres du public", d'âges et de profils variés, venant des quatre coins du Royaume-Uni. Harry, petit-fils de la reine Elizabeth II, et Meghan souhaitent que les "membres du public" soient "partie prenante aux célébrations", a souligné le palais de Kensington.

"Ce mariage, comme tous les mariages, sera un moment de plaisir et de joie qui reflétera la personnalité et les valeurs" des futurs mariés, a-t-il ajouté. Le reste des 2 640 invités comprendra 200 personnes venant d'organisations caritatives, 610 issues de la communauté locale de Windsor, une centaine d'élèves d'écoles avoisinantes et 530 membres de la famille royale. La cérémonie débutera à midi à la chapelle Saint-George du château de Windsor. Une fois mariés, à 13 heures, Harry et Meghan feront un tour dans la ville à bord d'une calèche.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.