Royaume-Uni : un vote sous haute tension

Jour de vote au Royaume-Uni ce jeudi 8 juin. Depuis ce matin, les Britanniques renouvellent les 650 députés de leur Chambre des communes. L'enjeu politique de ce scrutin est immense.

FRANCE 2

Ce matin, les bureaux de vote ont ouvert sous un ciel noir, à l'image des difficultés qui s'accumulent depuis plusieurs mois sur le Royaume-Uni. Au Brexit sont venus s'ajouter trois attentats en trois mois. Autour des bureaux, la sécurité a été renforcée et les priorités des électeurs peut-être chamboulées. "Au départ, je pensais que ces élections seraient surtout liées au Brexit. Mais je crois que, désormais, ce n'est plus la priorité des Londoniens, à l'inverse de la sécurité par exemple", explique une jeune femme.

Une campagne médiocre

Ce scrutin n'aurait pas dû avoir lieu avant 2020. Par calcul politique, Theresa May a convoqué ces élections anticipées censées être imperdables, mais devenues un chemin de croix pour les conservateurs. Mauvaise campagne, mauvais sondages. Au détour d'un bureau de vote, nous croisons le ministre des Affaires étrangères Boris Johnson qui veut encore y croire. "On espère, on est plein d'espoir. On verra ce soir", déclare-t-il. Les premières estimations arriveront en fin de soirée, après la fermeture des bureaux de vote à 23 heures, heure française.

Le JT
Les autres sujets du JT
La Première ministre britannique, Theresa May, le 4 juin 2017, lors d\'une allocution à Londres (Royaume-Uni) au lendemain d\'un attentat.
La Première ministre britannique, Theresa May, le 4 juin 2017, lors d'une allocution à Londres (Royaume-Uni) au lendemain d'un attentat. (JUSTIN TALLIS / AFP)