Cet article date de plus de trois ans.

Kate Middleton seins nus : les médias anglais et la jurisprudence Diana

Le procès des photos de la duchesse de Cambridge seins nus s’est ouvert ce mardi. A son terme, le magazine people "Closer" pourra être condamné pour atteinte à la vie privée. Outre-Manche, après le traumatisme de l’affaire Diana, les médias hésitent avant de s’aventurer sur ces pentes glissantes.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Catherine Middleton, duchesse de Cambridge. (ADNAN ABIDI / POOL)

Buckingham contre Closer : le procès commence aujourd’hui, mardi 2 mai. La directrice de la rédaction du magazine people est accusée, comme cinq autres photographes et patrons de presse, d’atteinte à la vie privée, pour avoir publié, en 2012, deux photos de Kate Middleton, la femme du prince William, en train de bronzer, sans son haut de maillot de bain. "Vacances, j’oublie tout", avait écrit l’hebdomadaire, en entraînant dans la foulée une vague de protestations. Même les tabloïds anglais s’étaient indignés de la publication des photos.

La ligne rouge de la trace de maillot

Pour les paparazzis, c’est le scoop de l’été 2012. Kate Middleton, tel un top model, topless au bord de la piscine. "Tope-là !", disent plusieurs directeurs de rédaction. Les clichés sortent dans Closer, La Provence, les journaux italiens. Mais au Royaume-Uni, rien... "Shocking !" titrent les tabloïds. Cette trace de maillot est une ligne rouge, explique la rédaction du Sun, spécialiste des coups médiatiques et des coups de soleil.

L'affaire Diana comble les vides juridiques

La presse rappelle la mort de la princesse Diana en 1997, poursuivie par des paparazzis. Pourtant, cette limite entre la vie publique et privée reste ici très floue : avec un arsenal juridique moins étoffé qu’en France et des Britanniques qui s’esclaffent lorsque ce même journal The Sun publie presque au même moment les images d’un autre membre de la famille royale, le prince Harry, photographié nu à Las Vegas. 

Kate Middleton n’en est pas à son premier procès et a déjà obtenu des dommages et intérêts. Elle continue pourtant d’alimenter les tabloïds. Elle a même, hier encore, envoyé une photo de sa fille à la presse people. Photo affichée à la une du site… de Closer.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.