"Je suis contente que ma fille rentre" : le corps de Sophie Lionnet rapatrié avant les obsèques dans l'Yonne

Près de neuf mois après le meurtre de Sophie Lionnet, la dépouille de la jeune fille au pair assassinée à Londres devait arriver samedi après-midi dans l'Yonne. Les obsèques seront célébrées mercredi en la cathédrale de Sens.

À Paron, dans l\'Yonne, Catherine Devallonné tient la photo de sa fille Sophie Lionnet, assassinée à Londres.
À Paron, dans l'Yonne, Catherine Devallonné tient la photo de sa fille Sophie Lionnet, assassinée à Londres. (RADIO FRANCE / RENAUD CANDELIER)

Près de neuf mois après le meurtre de Sophie Lionnet, le corps de la jeune fille au pair était attendu dans l'après-midi du samedi 2 juin dans l'Yonne. La dépouille de la Française originaire de Paron a été rapatrié en France par avion dans la soirée de vendredi, a rapporté France Bleu Auxerre. Les obsèques de celle qui a été assassinée à Londres seront célébrées, mercredi, en la cathédrale de Sens.

C'est un moment que j'attends depuis des mois, mais avec le procès qui a été très long il fallait attendre.Catherine Devallonné
mère de Sophie Lionnet
à France Bleu Auxerre

Près d'une semaine après le  verdict de la justice britannique qui a reconnu ses tortionnaires coupables de meurtre, Catherine Devallonné est "contente que [sa] fille rentre pour pouvoir faire [son] deuil". Malgré ce sentiment, cela reste "une terrible épreuve" pour la mère de Sophie Lionnet.

Après son arrivée dans l'Yonne, "le corps va être placé en chambre funéraire avant la messe pour que l'on puisse se recueillir, notamment son frère et sa sœur et pour ceux qui le souhaitent aussi", a expliqué la mère de la jeune fille au pair dont le corps a été brûlé à près de 90%.