Incendie à Londres : quelles normes de protection contre les incendies en France ?

Alors qu'un incendie a ravagé à Londres une tour de logements sociaux, causant 12 décès, et que le respect des normes et la vétusté sont pointés du doigt, la question des normes de protection contre les incendies se pose en France. Décryptage.

FRANCE 2

Des tours qui s'embrasent, ça arrive aussi en France. Comme à Roubaix en mai 2012. En 40 minutes, les flammes atteignaient le sommet de l'édifice. Depuis 1986, des normes très précises s'appliquent pourtant aux bâtiments de plus de 50 mètres. Pour éviter la propagation des flammes, l'immeuble doit être compartimenté. C'est à dire en espaces étanches. Et chaque compartiment doit être lui-même équipé de deux escaliers d'évacuations.

La priorité : pouvoir évacuer

On utilise aussi des matériaux résistants au feu, comme dans cette tour parisienne de 30 étages rénovée en 2015. François Pélegrin, architecte chargé de la rénovation, nous explique le principe qui prévaut en France : "S'il y a un feu, on doit s'assurer que la stabilité de l'immeuble est bonne pour une heure ou deux, pour pouvoir à ce moment évacuer les personnes et maîtriser l'incendie"

Le JT
Les autres sujets du JT
Incendie à Londres : quelles normes de protection contre les incendies en France ?
Incendie à Londres : quelles normes de protection contre les incendies en France ? (FRANCE 2)