Incendie à Londres : des démissions qui posent question

En direct de Londres (Royaume-Uni), Loïc de La Mornais nous renseigne sur les nouvelles informations qui jettent un trouble sur la population, après un incendie qui a fait 80 victimes dans la tour Grenfell.

France 2

La municipalité de Londres avait-elle réalisé des économies lors de la rénovation de la tour Grenfell où de nombreuses personnes ont laissé la vie après un incendie ? C'est la question qui fait désormais polémique. "Le trouble est tel que l'équivalent du maire d'arrondissement ici de Kensington et de Chelsea a démissionné hier. Ça illustre bien tous les ratés autour de cette catastrophe", analyse Loïc de La Mornais.

Des suspicions

Une réunion du conseil municipal a été interdite aux médias, ce qui a alimenté toutes les suspicions. "On a également appris qu'un certain nombre de rescapés, et peut-être de victimes, avaient eu leur loyer du mois de juin prélevé sur leurs comptes bancaires. Évidemment beaucoup de ratés au niveau de la sécurité : cette tour avait été rénovée en 2016 et à l'origine elle devait être équipée de panneaux non inflammables. Pour économiser 3% du budget du devis total, il a été équipé de panneaux hautement inflammables", rapporte le journaliste.

Le JT
Les autres sujets du JT
La tour Grenfell en feu à Londres (Royaume-Uni), le 14 juin 2017. 
La tour Grenfell en feu à Londres (Royaume-Uni), le 14 juin 2017.  (NATALIE OXFORD / NATALIE OXFORD / AFP)