Grande-Bretagne : sous l'œil permanent des caméras

Londres est l'une des villes les plus vidéosurveillées au monde. À ces caméras, il faudra désormais ajouter une autre technologie : la reconnaissance faciale.

FRANCE 2

Imaginez une situation où votre visage serait scanné, filmé en direct, détaillé en pleine rue pendant que vous vous baladez et comparé à celui de suspects fichés. Au Royaume-Uni, ce scénario n'est plus une fiction et la reconnaissance faciale divise. Même si, selon la police, la conservation des données est limitée.

Selon les réfractaires, les confusions seraient fréquentes

"S'il n'y a pas de ressemblance entre le visage scanné et le visage recherché, les données sont supprimées", assure Nick Ephgrave, membre de la Metropolitan Police. "C'est simplement une comparaison instantanée." À Londres, un tentaculaire réseau de 420 000 caméras déjà en place pourrait permettre de développer la technologie. Mais pour les réfractaires, la reconnaissance faciale n'est pas au point et les confusions seraient fréquentes.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un drapeau britannique sur les échafaudages installés pour restaurer Big Ben, le 7 janvier 2020, à Londres. 
Un drapeau britannique sur les échafaudages installés pour restaurer Big Ben, le 7 janvier 2020, à Londres.  (ADRIAN DENNIS / AFP)