Grande-Bretagne : pays riche, enfants pauvres

En Grande-Bretagne, l'espérance de vie diminue dans certaines villes. Malgré la croissance et un chômage au plus bas, dans certaines communes, il devient rare de dépasser 60 ans.

Voir la vidéo
FRANCE 2

La classe n'a pas encore commencé, et pourtant, ces écoliers sont en avance, et vont vider leurs assiettes jusqu'à la dernière miette parce qu'ils ont faim. Car cette école de Hackney, un quartier défavorisé de Londres, a fait un triste constat, comme l'explique cette assistante d'éducation d'origine française : "Certains parents n'ont pas beaucoup de moyens donc ne peuvent pas acheter de petit déjeuner pour les enfants", confie Françoise Nwanza. "On a vu des enfants arriver à l'école sans avoir mangé, ils avaient beaucoup de mal à se concentrer durant les leçons".

4 millions d'enfants sous le seuil de pauvreté

Pas de plan national, pas de subventions gouvernementales, l'école a pioché dans son budget et les réseaux de charité pour financer ce petit-déjeuner quotidien. Selon un dernier rapport de l'UNICEF, le Royaume-Uni se classe parmi les pires pays occidentaux en termes de pauvreté infantile : 30% de petits Britanniques, soit 4 millions d'enfants, sont considérés comme étant sous le seuil de pauvreté. 20% sont en insécurité alimentaire, c'est-à-dire qu'ils n'ont pas accès à de la nourriture suffisante et saine à tout moment.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un drapeau britannique flotte devant Big Ben, à Londres (Royaume-Uni), le 7 juin 2017.
Un drapeau britannique flotte devant Big Ben, à Londres (Royaume-Uni), le 7 juin 2017. (JUSTIN TALLIS / AFP)