Attentat de Manchester : la chanteuse Ariana Grande interrompt sa tournée

L'attentat-suicide de Manchester s'est produit à la sortie de son concert. "Brisée" par le drame, la chanteuse américaine annule ses dates à Londres, en Belgique, en Allemagne, en Pologne et en Suisse.

La chanteuse Ariana Grande, le 14 décembre 2016 à Chicago (Etats-Unis).
La chanteuse Ariana Grande, le 14 décembre 2016 à Chicago (Etats-Unis). (SIPANY/SIPA / SIPA USA)

Ariana Grande est rentrée chez elle. La chanteuse américaine a interrompu jusqu'à début juin sa tournée européenne après l'attentat-suicide de lundi à Manchester (Royaume-Uni) à la sortie d'un de ses concerts. "En raison des événements tragiques à Manchester, la tournée 'Dangerous Woman' avec Ariana Grande est interrompue jusqu'à ce que nous puissions mieux évaluer la situation et rendre nous-mêmes hommage à ceux qui sont morts", écrivent ses agents dans un communiqué, mercredi 24 mai.

Quelques heures après le drame, Ariana Grande s'était dite "brisée" par l'attentat. "Du fond du cœur, je suis affreusement désolée. Je n'ai pas de mots", avait-elle tweeté.

Les concerts qu'elle devait donner à Londres jeudi et vendredi à l'O2 Arena, ainsi que d'autres concerts prévus jusqu'au 5 juin en Belgique, en Allemagne, en Pologne et en Suisse sont donc annulés. Mais elle est toujours programmée pour chanter le 7 juin à Paris à l'AccorHotels Arena (ex-Bercy). Selon son programme initial, la chanteuse avait aussi prévu une tournée en Amérique latine.

Très affectée par le drame

Ariana Grande est rentrée mardi dans sa maison de Boca Raton, en Floride, la ville où elle a grandi dans le sud-est des Etats-Unis, ont rapporté plusieurs médias américains. Le quotidien britannique The Daily Mail a publié des photos de la pop star vêtue d'un pantalon de survêtement et d'un sac à dos, en train de descendre de son avion. Visiblement très affectée, elle a été accueillie par son petit ami, le rappeur Mac Miller, qui l'a prise dans ses bras et embrassée quand elle est arrivée sur le tarmac.