Cet article date de plus de trois ans.

Russie - Grande-Bretagne : la réponse de Theresa May

Publié
Durée de la vidéo : 1 min.
Russie - Grande-Bretagne : la réponse de Theresa May
France 2
Article rédigé par
France Télévisions

Les tensions diplomatiques entre Londres et Moscou se poursuivent. En réponse aux mesures annoncées par Theresa May, ce sont 23 diplomates britanniques qui ont été déclarés persona non grata par la Russie. 

Le bras de fer continue entre Londres et Moscou, avec l'expulsion de 23 diplomates britanniques de la Russie, à la suite des mesures annoncées par Theresa May contre les Russes. "Theresa May s'est exprimée cet après-midi, elle a dit que ce n'était pas une surprise, qu'elle s'attendait à la réaction russe avec cette expulsion de 23 diplomates britanniques", rapporte Loïc de la Mornais, en direct de Londres (Royaume-Uni). "En revanche, certains analystes pensent qu'elle ne s'attendait pas à la suspension de l'ouverture du consulat britannique à Saint Petersbourg et à la fermeture du British Council, un organisme culturel à Moscou", précise-t-il.

"Peut-être d'autres représailles la semaine prochaine"

"En tout cas, Theresa May a dit qu'elle allait attendre la semaine prochaine pour consulter ses ministres et ses alliés, dont la France, avant de passer à la suite des événements, peut-être d'autres représailles la semaine prochaine. Je vous rappelle que ce qu'explique la fermeté britannique c'est non seulement que Sergueï Skripal et sa fille aient été ciblés sur le sol britannique, mais aussi que des civils, les habitants de Salisbury, aient été exposés à cet agent chimique", conclut le journaliste.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Ex-espion russe empoisonné

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.