Ex-espion empoisonné au Royaume-Uni : des victimes collatérales

L'empoisonnement d'un ancien espion russe au Royame-Uni inquiète les Britanniques.

Voir la vidéo
FRANCE 2

Un ancien double agent russe a été retrouvé le 4 mars dernier inconscient, avec sa fille, après avoir fréquenté un restaurant et un pub dans le sud de l'Angleterre. Une affaire d'espionnage, avec empoisonnement et de nouveaux  éléments qui concernent des centaines de clients de ces deux établissements. L'ex-espion, sa fille et le policier qui leur avait porté assistance sont toujours dans un état de santé grave.

La substance pourrait être encore active

"Les autorités britanniques ont identifié l'agent innervant, cette substance qui les a contaminés (...) Mais ce qui inquiète ce soir, c'est que les autorités préviennent : cette substance pourrait être active encore pendant des semaines, pendant des mois", explique en direct depuis Londres (Royaume-Uni), Loïc de La Mornais. Identification permise grâce à une opération militaire. Ce véhicule de secours, un des premiers à être arrivés sur place il y a une semaine, a peut-être été contaminé aussi ; l'armée britannique l'évacue en lieu sûr sous bonne escorte. Malgré les appels au calme, la population de Salesbury n'est pas rassurée.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le pub fréquenté le 4 mars 2018 par l\'ex-espion russe Sergueï Skripal et sa fille, empoisonnés par un agent innervant, à Salisbury (Royaume-Uni). 
Le pub fréquenté le 4 mars 2018 par l'ex-espion russe Sergueï Skripal et sa fille, empoisonnés par un agent innervant, à Salisbury (Royaume-Uni).  (DANIEL LEAL-OLIVAS / AFP)