Euro 2021 : les supporters anglais persona non grata à Rome

L'Italie ne veut pas de supporters venus d'Angleterre pour le match contre l'Ukraine. Les autorités redoutent la propagation du variant Delta très présent au Royaume-Uni.

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Des touristes à Rome regardent un match de l'Euro de football dans un pub, le 2 juillet 2021. (MAURIZIO BRAMBATTI / ANSA)

Les Italiens ont gagné vendredi 2 juillet en quart-de-finale de l'Euro à Munich. Ils iront donc en demi-finale à Londres mardi soir affronter l'Espagne, avant de peut-être rencontrer l'équipe d'Angleterre qui se voit déjà en finale.

Sur le front sanitaire, les Anglais inquiètent déjà les Italiens. L'Angleterre joue à Rome samedi à 21 heures contre l'Ukraine et les autorités ont tout fait pour que les supporters ne rejoignent pas l'Italie en raison de la propagation du variant Delta sur le sol britannique.

Le gouvernement italien prend des mesures drastiques de contrôles à l'aéroport, dans les gares et même à la frontière française. Les Anglais doivent obligatoirement respecter cinq jours d'isolement, explique Andrea Costa, sous-secrétaire italien à la Santé : "Il est clair que notre gouvernement a dicté des règles et elles doivent être respectées. Nous espérons que les Anglais auront le sens des responsabilités."

"Je souhaite que les supporters anglais ne quittent pas leur pays pour venir en Italie parce qu'ils doivent savoir de manière extrêmement clair que tous ceux qui seront partis d'Angleterre - même mardi - ne pourront absolument pas aller voir le match."

Andrea Costa

Si d'éventuels "infiltrés" sont identifiés, ils risquent de lourdes amendes et même des poursuites pénales. Edward est Anglais, il vit à Rome et était déjà au Stade olympique pour le match entre l'Italie et le Pays de Galles mais il n'y sera pas samedi soir. "C'est un vrai problème pour le match et pour l'ambiance dans le stade mais je comprends tout à fait qu'il y ait des mesures mises en place pour éviter que les gens viennent en Italie". 

L'Italie demande même que l'on joue les demies et la finale ailleurs qu'à Londres ou au minimum qu'il y ait moins de supporters que prévue à Wembley pour éviter un nouveau foyer de contamination.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Royaume-Uni

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.