"Des travaux aussi importants, il n'y en a pas eu depuis la construction" : à Londres, la facture de la restauration de Big Ben s'envole

Le budget initial était de 35 millions d'euros, il en est aujourd'hui à 95 millions.

L\'échaudage autour de Big Ben et de la tour Elizabeth, le 29 avril 2018.
L'échaudage autour de Big Ben et de la tour Elizabeth, le 29 avril 2018. (DAVID CLIFF / NURPHOTO)

"C'est un projet sur lequel on travaille depuis déjà quatre ans", explique Paul Kembery, l'horloger chargé de la réparation de Big Ben, le surnom de la grande cloche de la tour horloge du Palais de Westminster, à Londres (Royaume-Uni). La facture de cette restauration s’envole. Le chantier devait coûter 35 millions d'euros, mais l'addition finale est désormais estimée à 95 millions d'euros.

"La cloche, à elle seule, pèse 13,5 tonnes, 2,7 mètres de diamètre, poursuit l'horloger. À l’époque victorienne, c’était la plus grande cloche jamais réalisée au Royaume-Uni. Mais c’est un son tellement emblématique !"

Je crois que c’est le lieu le plus photographié à Londres.Paul Kembery, horloger à franceinfo

Ce sont les fissures dans la maçonnerie, les dégâts causés par une bombe de la Seconde Guerre mondiale, la corrosion de la toiture, qui font grimper l'addition. La tour, mal rafistolée au siècle dernier, contient de l'amiante, elle a aussi été attaquée par la pollution. Conséquence, une facture hors normes pour un bâtiment hors normes.

Patrimoine mondial

Désormais, le bâtiment penche, il est décalé de près de 50 centimètres de son axe original. La commission de la Chambre des communes, qui supervise les travaux, parle de "déception extrême" face au coût des travaux. Pas question pourtant de renoncer, affirme Tom Brake, ancien député de Londres : "La tour Elizabeth du palais de Westminster est un bâtiment du patrimoine mondial que nous devons maintenir dans un état acceptable. Des travaux aussi importants, de cette nature-là, il n’y en a pas eu depuis la construction."

Restera ensuite à s’attaquer à la rénovation des locaux parlementaires vétustes. Ces dernières années, plusieurs députés se sont plaint de fissures, fuites d’eau et même de toilettes hors service dont les canalisations s’écoulent dans les bureaux.

La facture de la restauration de Big Ben est passée de 35 à 95 millions d'euros.
--'--
--'--