"Cela vous pique et fait mal" : le Premier ministre britannique, Rishi Sunak, raconte sa douloureuse expérience du racisme

Rishi Sunak était interrogé en marge d'un match de cricket, quelques jours après la publication d'un rapport accablant selon lequel il s'agit d'un sport d'élite raciste et sexiste.
Article rédigé par franceinfo avec AFP
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 2 min
Le Premier ministre britannique Rishi Sunak le 1er juillet 2023. (ASHLEY WESTERN / COLORSPORT / SHUTTE / SIPA)

"Bien sûr que j'ai connu le racisme en grandissant, bien sûr que je sais que cela existe." Le Premier ministre britannique Rishi Sunak, qui est le premier chef de gouvernement du Royaume-Uni d'origine indienne, a expliqué, samedi 1er juillet, avoir été victime de racisme dans sa jeunesse. "Cela vous pique. Cela fait mal", a déclaré Rishi Sunak, 43 ans, à la BBC. Le racisme "vous pique comme très peu d'autres choses le font", a ajouté le chef du gouvernement conservateur. "Et j'exerce un métier où je suis critiqué tous les jours, toutes les heures, toutes les minutes", a-t-il continué.

Rishi Sunak, qui a grandi à Southampton, est l'aîné de trois enfants et le fils d'un médecin généraliste du système de santé public et d'une pharmacienne. Nés en Inde ou d'origine indienne, ses grands-parents ont émigré d'Afrique orientale vers le Royaume-Uni dans les années 1960. Il a rapidement accédé à l'élite en fréquentant le Winchester College, un très chic pensionnat pour garçons. Il a ensuite étudié la politique, la philosophie et l'économie dans les prestigieuses universités d'Oxford, en Angleterre, et de Stanford, aux Etats-Unis.

"C'était vraiment difficile"

Rishi Sunak était interrogé en marge d'un match de cricket, quelques jours après la publication d'un rapport accablant selon lequel il s'agit d'un sport d'élite raciste et sexiste, qu'il a jugé "triste" le rapport sur le cricket, un sport qu'il affectionne particulièrement. "C'était, pour les gens qui aiment le cricket, très dur à lire", a-t-il commenté. "Un jour, j'étais avec mon jeune frère et ma jeune sœur à Southampton, dans le sud de l'Angleterre, et des gens ont dit plusieurs choses et je me suis senti doublement mal", a raconté Rishi Sunak. "Je me sentais mal. Et j'avais mon frère et ma sœur avec moi et je ne voulais pas qu'ils entendent et qu'ils soient exposés (à ces propos). C'était vraiment difficile", a-t-il poursuivi.

Mais le Premier ministre a assuré dans cette interview que le pays avait changé : "Ce qui me réconforte, c'est que les choses qui me sont arrivées quand j'étais enfant, je pense qu'elles n'arriveraient pas à mes enfants aujourd'hui, parce que je pense que nous avons fait des progrès incroyables en tant que pays et que nous devrions en être fiers." "Le racisme, le sexisme ou toute autre chose n'a pas sa place dans notre société et lorsque nous le voyons, nous devons l'éradiquer", a dit aussi Rishi Sunak.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.