Boris Johnson : une faible contre-attaque face au scandale

Publié Mis à jour
Boris Johnson : une faible contre-attaque face au scandale
FRANCE 2
Article rédigé par
M.Boisseau, C.Madini, N.Boothby, O.Briand - France 2
France Télévisions

Suite à la révélation de ses soirées en plein confinement, Boris Johnson est en mauvaise posture. Le Premier ministre britannique tente tant bien que mal de faire diversion avec plusieurs mesures controversées. La dernière en date : supprimer la redevance touchée par la chaîne BBC.  

Boris Johnson souhaite rétablir le retour à l'armée pour faire barrage aux migrants, et souhaite également mettre un terme à la redevance qui sert à financer la chaîne d'information britannique BBC. Cette série de nouvelles mesures intervient juste après le scandale dont il fait l'objet depuis plusieurs semaines. Alors que le Royaume-Uni était en plein confinement, le Premier ministre britannique a organisé plusieurs soirées clandestines dans sa résidence.

Les soutiens de Boris Johnson sceptiques face à ses mesures

Suite à cette affaire, Boris Johnson est menacé de démission et pourrait affronter un vote de défiance, si 54 députés conservateurs le demandent par écrit. "Ils sont pour l'instant six à l'avoir fait publiquement", déclare notre journaliste correspondant Matthieu Boisseau. Alors pour riposter, Boris Johnson cherche à remobiliser son électorat avec des mesures à l'encontre des migrants, et des médias. Sauf que même avec ses soutiens, sa tentative ne prend pas. "Moi je l'ai toujours soutenu, mais là non. Il devrait démissionner", déclare une passante partisane du ministre. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.