Attentat de Londres : les enquêteurs cherchent des complices

France 2 s'intéresse aux suites de l'enquête sur l'attentat de Westminster à Londres (Grande-Bretagne) perpétré le mercredi 22 mars dernier. Alors l'auteur des faits était-il un loup solitaire ou pourrait-il avoir bénéficié de complicités ?

France 2

Ce samedi 25 mars au soir, la piste du réseau s'affaiblit concernant l'auteur présumé de l'attentat de Londres (Grande-Bretagne) qui a fait quatre morts et une quarantaine de blessés. "Onze personnes avaient été arrêtées dans le cadre de l'enquête, ce soir elles ont toutes été libérées sauf une qui reste en garde à vue. La police, en l'état des choses, s'oriente donc plutôt vers la piste du loup solitaire avec Khalid Massood", explique Loïc de la Mornais en direct de Londres (Grande-Bretagne).

Le problème : détecter les loups solitaires

Il s'agit d'un homme au passé violent, imprévisible, qui s'est converti à l'islam et s'est radicalisé en prison. "Il avait été repéré par les services de renseignement à cette époque, mais ils ne l'avaient pas estimé dangereux et capable de passer à l'acte. Il est pourtant passé à l’acte et c'est tout le problème de détecter ces loups solitaires. Ce soir en Angleterre, il n'y a pourtant pas de polémique sur l'état de formation et d'organisation des forces de sécurité ou des services de renseignement", conclut le journaliste.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des officier de police à la station de metro de Westminster, le 23 mars 2017, après l\'attaque de Londres.
Des officier de police à la station de metro de Westminster, le 23 mars 2017, après l'attaque de Londres. (DARREN STAPLES / REUTERS / X90183)