Cet article date de plus de cinq ans.

421 mots pour désigner la neige

La linguistique (étude des langues et du langage) connaît bien le phénomène. Dans les pays ou régions où une chose ou un phénomène sont omniprésents, la langue locale recèle un nombre important et varié de mots pour nommer cette chose ou ce phénomène. Il est plus étonnant qu'un dialecte employé en Ecosse compte plus de mots pour définir la neige que celui des Inuits. Et pourtant...
Article rédigé par
France Télévisions Rédaction Afrique
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Flocons de neige vus au microscope. (Biosphoto / Minden Pictures / Steve Gettle)

Quand une population est confrontée à une donnée récurrente voire constante, comme la neige ou la forêt, son vocabulaire s'étoffe remarquablement sur cette donnée. Ainsi, les Inuits, population habitant la région arctique, environnés de neige et de glace ont plusieurs mots pour désigner la couleur blanche, mais surtout ont une quantité (très étonnante pour nous) de termes pour désigner ou qualifier la neige.

Dans le même ordre d'idée, une population vivant dans une forêt dense possède plusieurs vocables pour parler de la couleur verte, une profusion de termes indiquant toutes les nuances que peut avoir la couleur verte. A l'inverse, elle n'en a aucun pour indiquer le gris.

421 mots
Un dialecte régional écossais vient de battre un record et de détrôner du même coup les Inuits sur leur propre terrain, en ayant pas moins de 421 mots pour désigner la neige.

«Le scots est constitué d'une variété de dialectes et dispose de ses propres dictionnaires, traditions littéraires, vocabulaires et expressions, 
sans avoir toutefois le statut officiel reconnu de langue», explique à l'AFP Hamish MacDonald, promoteur du scots au sein de la Bibliothèque nationale d'Ecosse.

Autre exemple de cette région: les billes.  Ce jeu, extrêmement populaire pendant des générations et des générations en Ecosse, peut être décrit en scots avec pas moins de 369 mots différents !
 
De fait, l'étude du scots offre un nouvel éclairage sur l'histoire des peuples de la région septentrionale du Royaume-Uni.

La neige et le sport
Tous ces mots sont répertoriés dans un dictionnaire des synonymes sur lequel travaillent des chercheurs de l'Université de Glasgow, et dont une première partie, consacrée à la neige et au sport, a été mise en ligne le 23 septembre 2015. «La météo a occupé une place cruciale dans la vie des gens en Ecosse pendant des siècles», souligne Susan Rennie, maître de conférence à l'université de Glasgow et spécialisée dans les langues.

Selon un recensement de 2011, le dialecte est parlé par environ un Ecossais sur trois, soit 1,6 million de personnes, indique Hamish MacDonald.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.