Cet article date de plus de sept ans.

Vidéo Syrie : le Conseil de sécurité de l'ONU est "à bout de souffle", selon Rugy

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 1 min.
ASSEMBLEE NATIONALE
Article rédigé par
France Télévisions

Le coprésident du groupe écologiste à l'Assemblée nationale a pris la parole à la tribune, lors du débat parlementaire sur le principe d'une intervention militaire en Syrie.

Un organisme "à bout de souffle". C'est ainsi que le coprésident du groupe écologiste à l'Assemblée nationale, François de Rugy, juge le Conseil de sécurité de l'ONU. Le député écologiste a pris la parole à la tribune, mercredi 4 septembre, lors du débat parlementaire sur le principe d'une intervention militaire en Syrie. Selon lui, la crise syrienne pose la question de la composition de cette institution internationale.

"Le blocage imposé par la Russie au sein du Conseil de sécurité de l'ONU soulève une fois encore la question du droit de veto des cinq membres permanents", a argumenté l'élu Europe Ecologie-Les Verts de Loire-Atlantique. Et d'ajouter : "La question du droit de veto des cinq membres permanents nous revient en effet aujourd'hui en boomerang, nous plaçant dans le cruel dilemme de céder à l'impuissance d'un côté ou de décrédibiliser cette institution internationale."

François de Rugy a souligné que "les écologistes ont été violemment critiqués lorsqu'ils proposaient en 2012 de réformer ce système, hérité de la seconde guerre mondiale et aujourd'hui à bout de souffle".

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.