VIDEO. Plateforme anti-jihad : 24 candidats français signalés en dix jours

Des chiffres révélés alors que les ministres de l'Intérieur des neuf pays européens les plus concernés par les "combattants étrangers" en Syrie se réunissent à Bruxelles, jeudi 8 mai.

Un premier bilan à la fois encourageant et inquiétant. En dix jours, cinq Français de plus ont quitté le territoire pour rejoindre la Syrie. Leurs identités ont été dévoilées, mercredi 7 mai, sur la plateforme internet et le numéro vert mis en place par le gouvernement, le 29 avril 2014.

Il y a eu "vingt-quatre signalements" jugés "pertinents" en dix jours, dans seize départements différents. Parmi ces candidats signalés, le ministère compte huit femmes et seize hommes, âgés de 14 à 34 ans. "Pour chaque cas pertinent, nous avons déclenché immédiatement un dispositif de suivi par les services de l'Etat sur le territoire", explique la place Beauvau. Un dispositif qui a permis de "constater cinq départs effectifs".

Appel à la vigilance des imams et des fidèles

De son côté, le Conseil français du culte musulman (CFCM), exhorte les familles à se mobiliser contre le jihad. A Montpellier (Hérault), l'imam alerte les fidèles depuis plusieurs jours, rapporte France 3. "Le rôle des mosquées est très utile pour limiter ce fléau", explique à ses fidèles Farrid Darrouf. Un appel à la vigilance relayé par les fidèles rencontré à l'issue de la prière. 

Des soldats du Front islamique en Syrie, le 4 mai 2014. 
Des soldats du Front islamique en Syrie, le 4 mai 2014.  (SALIH MAHMUD LEYLA / ANADOLU AGENCY / AFP)