Cet article date de plus de neuf ans.

Vidéo L'aviation syrienne frappe tout près de la Turquie

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 1 min.
Francetv info
Article rédigé par
France Télévisions

Un avion de combat syrien a bombardé lundi la petite ville syrienne de Rass Al-Aïn, riveraine de la Turquie, où s'affrontent depuis mercredi soir rebelles et forces loyales à Damas.

SYRIE – L'aviation syrienne a intensifié, lundi, ses raids contre des bastions rebelles dans le nord du pays. Un avion de combat syrien a bombardé, lundi 12 novembre, la petite ville syrienne de Rass al-Aïn, riveraine de la Turquie, où s'affrontent depuis mercredi soir rebelles et forces loyales à Damas, faisant douze morts : cinq civils et sept rebelles, en majorité des combattants du Front islamiste Al-Nosra.

L'appareil a largué une bombe puissante à moins de 150 mètres de la frontière turque, provoquant un vent de panique parmi les habitants de la localité, dont certains ont accouru en Turquie pour y trouver refuge. Plusieurs blessés ont également été transportés jusqu'à Ceylanpinar, la ville turque voisine (province de Sanliurfa, sud-est), où les vitres de nombreuses maisons ont été soufflées par l'explosion.

Un poste-frontière stratégique

Rass al-Aïn est l'un des deux postes-frontière vers la Turquie contrôlés par l'armée syrienne, les opposants au président Bachar Al-Assad occupant les quatre autres. Un dernier poste-frontière est tenu par la milice kurde. Des combats sont en cours depuis mercredi soir pour la possession de ce point de passage.

Au moins 8 000 Syriens ont trouvé refuge en territoire turc à la suite de ces combats, qui ont fait six blessés, touchés par des balles perdues venant de Syrie. Les autorités turques locales ont pressé la population de s'éloigner de la zone frontalière et fermé les écoles par mesure de précaution, tandis que l'armée turque a déployé des renforts dans la zone.

Depuis le bombardement, début octobre, du village frontalier turc d'Akçakale, où cinq civils ont été tués, Ankara a renforcé ses effectifs militaires le long de la frontière avec son voisin. La Turquie riposte désormais systématiquement à tout tir d'obus syrien frappant son territoire.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.