Syrie : un raid aérien israélien tue cinq miliciens pro-Assad

L'armée israélienne s'est refusée à tout commentaire. Mais la chaîne de télévision du Hezbollah évoque des morts après "le tir d'un drone israélien".

Le village druze de Hadar, contrôlé par le régime de Bachar Al-Assad et situé du côté syrien du plateau du Golan, le 20 juin 2015.
Le village druze de Hadar, contrôlé par le régime de Bachar Al-Assad et situé du côté syrien du plateau du Golan, le 20 juin 2015. (JALAA MAREY / AFP)

L'aviation israélienne a tué, mercredi 29 juillet, cinq miliciens pro-Assad, affirme l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH). Les victimes sont "deux membres du Hezbollah et trois membres des Comités populaires pro-régime", a précisé le directeur de l'OSDH.

La frappe serait survenue dans la province syrienne de Qouneitra, à la lisière du Golan occupé par Israël depuis 1967. Le Hezbollah est présent dans la région, et combat aux côtés des forces syriennes dans leur guerre contre les rebelles.

Les rebelles syriens encerclent le village de Hadar

L'armée israélienne s'est refusée à tout commentaire. Mais, selon Al-Manar, la chaîne de télévision du Hezbollah, "deux membres des Forces de défense nationale [des milices pro-régime] ont été tués dans leur voiture par le tir d'un drone israélien à l'entrée de Hadar".

La province de Qouneitra, en grande partie située sur le plateau du Golan, est tenue en majorité par les rebelles. Mais elle comprend une poignée de villages et localités aux mains du gouvernement syrien. Depuis le 17 juin, les rebelles encerclent le village druze de Hadar, contrôlé par le régime de Bachar Al-Assad et situé du côté syrien du plateau du Golan.