Syrie : "Palmyre est une partie d'une pièce médiatique jouée par Bachar"

Samar Yasbek, figure de l'opposition syrienne exilée en France, est sur le plateau de France 2.

FRANCE 2

A l'occasion de la reprise du site de Palmyre par l'armée syrienne, Samar Yasbek, figure de l'opposition syrienne, intervient en plateau sur France 2. "Même si Daech a quitté Palmyre, je tiens à souligner que ce qui vient de se passer n'est pas une victoire de l'armée de Bachar al-Assad, mais celle du peuple syrien. Il est évident que sur le plan médiatique, la ville de Palmyre a été un symbole important pour le peuple et la civilisation syrienne, mais je pense que se concentrer sur Palmyre fait partie d'une pièce médiatique jouée par le régime d'Assad", indique Samar Yasbek.

Une troisième voie

L'opposante tient surtout à rappeler qu'il y a une alternative entre le régime d'Assad et Daech. "Nous avons connu une révolution qui s'est ensuite transformée en guerre, mais le peuple continu de rêver en un État syrien démocratique. Nous devons ni être avec Daech ni être avec Bachar al-Assad, nous opposons une Syrie moderne et libérée", conclut-elle.

 

Le JT
Les autres sujets du JT
Des bustes vandalisés dans le musée national de Palmyre (Syrie), jeudi 31 mars 2016, après la reprise du site par des troupes du régime appuyées par des soldats russes.
Des bustes vandalisés dans le musée national de Palmyre (Syrie), jeudi 31 mars 2016, après la reprise du site par des troupes du régime appuyées par des soldats russes. (JOSEPH EID / AFP)