Syrie : les forces de Bachar al-Assad isolent Douma, la grande ville de la Ghouta orientale

Les forces du régime syrien ont effectué samedi une percée majeure dans la partie rebelle de la Ghouta orientale, isolant la principale ville Douma, près de trois semaines après le début d'un assaut dévastateur pour reprendre ce dernier fief insurgé aux portes de Damas.

Bombardement sur la Ghouta orientale, aux portes de Damas (Syrie), le 2 mars 2018.
Bombardement sur la Ghouta orientale, aux portes de Damas (Syrie), le 2 mars 2018. (SAMIR TATIN / ANADOLU AGENCY / AFP)

L'étau se resserre. Les forces du régime syrien ont isolé Douma, la grande ville de l'enclave rebelle dans la Ghouta orientale, samedi 10 mars. Elles "ont isolé Douma du reste de la Ghouta orientale, après avoir pris le contrôle de la route qui la relie à Harasta à l'ouest et de la localité de Misraba au sud, rapporte l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH). Les forces du régime sont ainsi parvenues à diviser la Ghouta orientale en trois : Douma et sa périphérie au Nord, Harasta à l'Ouest et le reste des localités au Sud."

Selon un correspondant de l'AFP à Douma, la ville était en début d'après-midi la cible de bombardements aériens et à l'artillerie et les rues étaient désertes. Le bilan de l'offensive du régime sur la partie rebelle de la Ghouta orientale a fait plus de 975 morts parmi les civils, selon l'OSDH.

Les forces du président Bachar al-Assad cherchent depuis l'intensification le 18 février de leurs opérations contre la Ghouta orientale à reconquérir ce dernier fief insurgé aux portes de Damas, assiégé depuis 2013. Elles ont déjà repris plus de la moitié de l'enclave.