Syrie : la grande offensive

Le combat contre le groupe État islamique prend une nouvelle ampleur. Ce 1er décembre, les États-Unis ont annoncé des renforts, et l'Allemagne a décidé de s'engager.

FRANCE 2

Plus de commandos américains sur les sols irakiens et syriens, des avions allemands et de frappes britanniques en Syrie. Ce 1er décembre, la coalition internationale a décidé de passer à la vitesse supérieure dans sa lutte contre le terrorisme. La dernière opération des forces spéciales américaines au sol, en octobre dernier, a permis de sauver 70 Kurdes des prisons du groupe État islamique. Les renforts auront pour mission "de mener des raids, libérer des otages, obtenir des renseignements, et capturer les chefs de l'État islamique", a indiqué le secrétaire américain à la Défense.

L'engagement allemand

Autre virage stratégique, l'Allemagne lance contre Daech six chasseurs tornados, un avion ravitailleur, et même un bateau. 1 200 soldats au total, avec une mission principale : le renseignement. La Grande-Bretagne va, elle aussi, monter en puissance : David Cameron présentera le 2 décembre son projet de frappes en Syrie. Il est sûr d'obtenir l'aval des parlementaires.

Le JT
Les autres sujets du JT
Capture d\'écran d\'une vidéo montrant une frappe aérienne de l\'armée française sur un site attribué à l\'Etat islamique à Raqqa (Syrie), le 17 novembre 2015.
Capture d'écran d'une vidéo montrant une frappe aérienne de l'armée française sur un site attribué à l'Etat islamique à Raqqa (Syrie), le 17 novembre 2015. (ECPAD / AFP)