Des tirs de roquettes jihadistes font 12 morts dans un village du nord-ouest de la Syrie

L'agence de presse officielle syrienne a accusé le groupe jihadiste Hayat Tahrir al-Cham (HTS, ex-branche d'Al-Qaïda) d'être l'auteur des tirs.

Des roquettes sont tirées en Syrie, le 16 juillet 2018.
Des roquettes sont tirées en Syrie, le 16 juillet 2018. (AHMAD AL-MSALAM / AFP)

Douze civils ont été tués par des tirs de roquettes jihadistes dans un village du nord-ouest de la Syrie tenu par le régime de Bachar Al-Assad, a rapporté l'agence de presse officielle syrienne Sana. Quinze autres personnes ont été blessées dans cette attaque survenue dimanche 16 juin au soir sur le village d'Al-Wadihi, au sud de la ville d'Alep, selon Sana. Cette dernière a accusé le groupe jihadiste Hayat Tahrir al-Cham (une ex-branche d'Al-Qaïda) d'être l'auteur des tirs.

Cinq enfants parmi les victimes

L'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH), qui dispose d'un vaste réseau de sources dans le pays en guerre, a lui aussi fait état de douze civils tués, dont cinq enfants, dans cette attaque. Il a accusé les jihadistes, sans préciser s'il s'agissait de Hayat Tahrir al-Cham ou d'autres groupes actifs dans cette zone.