Syrie : des attentats de Daech font 148 morts en terre alaouite

En Syrie, le groupe État islamique a revendiqué une série d'attentats terribles qui ont causé 148 morts.

FRANCE 2

Les explosions ont visé des stations d'autobus et les abords d'un hôpital. Cinq kamikazes, deux voitures piégées et au moins 145 morts. Des attentats d'une rare violence et faits extrêmement rares, perpétrés au coeur du fief de Bachar al-Assad. C'est sur la façade méditerranéenne de la Syrie, à Tartous et Jableh, que les attentats ont eu lieu, en terre alaouite, minorité dont est issu le président al-Assad au pouvoir et toute sa famille.

La population alaouite et al-Assad visés

Le groupe État islamique, qui a aussitôt revendiqué l'opération, a donc frappé loin de ses terres pour viser précisément la population alaouite et frapper au plus près le clan al-Assad. C'est du jamais vu depuis le début de la guerre il y a cinq ans. C'est la première fois que Tartous est visée. Le symbole est fort, car dans cette ville, la Russie de Vladimir Poutine, alliée du régime, possède une importante base navale. Avec cette attaque, l'État islamique montre qu'il peut frapper n'importe où et que la guerre en Syrie est loin d'être terminée.

Le JT
Les autres sujets du JT
Les secours sur le site d\'un attentat à la voiture piégée à Jableh, ville alaouite de Syrie, le 23 mai 2016.
Les secours sur le site d'un attentat à la voiture piégée à Jableh, ville alaouite de Syrie, le 23 mai 2016. (AFP)