Syrie : Bachar Al-Assad devenu "dépendant d'autres milices"

Sur le plateau de France 2, Étienne Leenhardt fait le point sur les forces en présence en Syrie.

FRANCE 2

Ce n'est plus la Syrie qui mène l'offensive, c'est la Russie et l'Iran qui sont à la manœuvre pour sauver le régime de Bachar Al-Assad. "Ce dernier a reconnu publiquement cet été que son armée était très affaiblie et manquait de ressources humaines", rapporte le journaliste en direct sur le plateau de France 2.

Au début de la guerre, l'armée syrienne comptait 300 000 hommes. Quatre ans plus tard, 80 000 ont été tués dans le conflit. Aujourd'hui, cette armée ne se compose plus que de 150 000 personnes. 

Vladimir Poutine l'indispensable

Bachar Al-Assad ne peut donc plus remporter la guerre tout seul, il est "dépendant d'autres milices" : des chiites, du Hezbollah libanais, des forces spéciales d'Iran et de Vladimir Poutine. Il mène le jeu et a su se rendre incontournable ce qui ne veut pas dire qu'il a déjà gagné.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le président syrien Bachar Al-Assad lors d\'une interview avec la chaîne iranienne Khabar TV, le 4 octobre 2015.
Le président syrien Bachar Al-Assad lors d'une interview avec la chaîne iranienne Khabar TV, le 4 octobre 2015. (SANA SANA / REUTERS)