Photo virale d'une petite Syrienne : "J'ai compris à quel point elle était terrifiée après avoir pris la photo"

Le cliché de cette petite fille, épouvantée face à l'objectif, qu'elle confond avec une arme, est devenue virale fin mars. L'auteur de la photo, le Turc Osman Sagirli, s'explique.

Capture d\'écran d\'une photo prise en décembre dans le camp de réfugiés syriens d\'Atmeh (Syrie), à la frontière turque, par le photographe turc Osman Sagirli.  
Capture d'écran d'une photo prise en décembre dans le camp de réfugiés syriens d'Atmeh (Syrie), à la frontière turque, par le photographe turc Osman Sagirli.   (OSMAN SAGIRLI / TWITTER)

Quand le photographe a dégainé son objectif, la fillette a levé les mains en l'air, comme si elle était sous la menace d'une arme. Une photo d'une petite Syrienne est devenue virale à la fin du mois de mars, après avoir été postée sur les réseaux sociaux. Pour dissiper les doutes sur son authenticité, son auteur, le photographe turc Osman Sagirli, a raconté l'histoire de ce cliché saisissant à la BBC (en anglais), mardi 31 mars. 

Osman Sagirli a confirmé à la BBC avoir photographié la petite Hudea, 4 ans, en décembre, dans le camp de réfugiés syriens d'Atmeh, à la frontière turque. La fillette, originaire d'Hama, dans l'ouest de la Syrie, y vivait avec sa mère, son frère et sa sœur. "J'ai compris à quel point elle était terrifiée après avoir pris la photo, explique-t-il. Parce qu'elle s'est mordu la lèvre et a levé les mains en l'air. Normalement, les enfants partent en courant ou se cachent le visage lorsqu'ils voient un appareil photo."

Paru pour la première fois dans le Türkiye Newspaper (en anglais) en janvier, le cliché avait déjà été largement partagé sur les réseaux sociaux par la communauté turcophone, poursuit la BBC.