La France isolée sur le dossier syrien

A l'issue d'une réunion sur la Syrie à l'ONU, Vladimir Poutine et Barack Obama vont s'entretenir. François Hollande veut lui aussi faire entendre sa voix. Béatrice Gelot est en direct de New York pour faire un point sur la situation. 

FRANCE 3

Ce lundi 28 septembre, tous les regards sont tournés sur la rencontre entre Vladimir Poutine et Barack Obama lors de l'assemblée générale des Nations unies. Mais François Hollande ne compte pas rester en retrait. Selon Béatrice Gelot, "il a déjà délivré un message avec les premières  frappes françaises en Syrie. Par ce geste très politique, il a voulu tout simplement signifier qu'il ne compte pas être écarté de la table de futures négociations", poursuit-elle.

François Hollande assume

La France est isolée sur le dossier syrien. Pour François Hollande, Bachar al-Assad est l'ennemi numéro un et non un interlocuteur pour la France. Alors que pour la plupart des chefs d'Etat occidentaux, la priorité c'est de venir à bout du groupe Etat islamique.
François Hollande assume sa position, mais sa voix semble de plus en plus faible aujourd'hui.

Le JT
Les autres sujets du JT
Francois Hollande à l\'Elysée le 26 juin 2015.
Francois Hollande à l'Elysée le 26 juin 2015. (LOIC VENANCE / AFP)